Archive for avril 9th, 2013

Pas qu’à moitié, Jacques Demy


09 Avr

Demain à la Cinémathèque de Paris s’ouvre l’exposition consacrée à l’œuvre de Jacques Demy. J’irai dès que je pourrai, pas question de rater ça…

16334

Comme dit Christophe Conte des Inrocks sur son compte Twitter : « Jacques Demy est partout, c’est formidable. Et en plus il pleut.

Oui, faut que je vous dise : je les ai revus samedi, les parapluies, ceux de Cherbourg. Ca faisait longtemps, tellement, que je pensais que ce qui se passe en réalité au début du film (« Mais je ne pourrai jamais vivre sans toi… »)

Image de prévisualisation YouTube

… se passait à la fin, qui du coup est autrement plus sèche et triste, finalement. Ou réaliste, c’est selon. Ou heureuse, peut-être, tout dépend du point du vue (c’est ce qu’on appelle sans doute une fin ouverte).

Image de prévisualisation YouTube

Enfin, c’est certainement de ceux des films de Demy que je connais (je ne les connais pas tous, loin de là) le moins euphorisant. Parce que « Les Demoiselles – de Rochefort »…

Image de prévisualisation YouTube

« … Nous fumes toutes deux élevées par maman/qui pour nous se priva, travailla vaillamment/Elle voulait faire de nous des érudites/et pour cela vendit toute sa vie des frites… »

Ou « Peau d’âne », sa recette du cake d’amour…

Image de prévisualisation YouTube

ou les conseils de la fée des lilas, sublime Delphine Seyrig… (« mon enfant, on n’épouse jamais ses parents »)

Image de prévisualisation YouTube

… moi, ça me rend toute heureuse, ça me donne envie de sauter en l’air, munie de mon parapluie, et je ne suis pas la seule, n’est-ce pas, mademoiselle Deneuve ?

BHZ3u2uCUAAzZWj.jpg large

(affiche de l’exposition ; photo C. Deneuve sur compte Twitter de Laue Cler@LaueCler – qui depuis, n’existe plus, sorry)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).