Centre

14 Fév

Parfois, quand on est un peu perdu,  un rappel de l’endroit où on se trouve est le bienvenu. Vous êtes ici, sur Terre. Entourés (vous et la Terre) de bleu et de vert.

neelhe-granville-février13 (4)

Ou branché(s) sur le secteur.

neelhe-granville-février13 (2)

Ca me rappelle cette histoire que j’ai lue il y a longtemps. Un groupe d’Européens arrive en Amérique de Nord, ils partent dans une zone inexplorée et sauvage, dans les montagnes, guidés par des Indiens ;  un campement s’organise, et un Blanc et un Indien partent en reconnaissance dans les environs. Ils marchent plus longtemps que prévu, reviennent sur leurs pas, et malgré leurs efforts et les signes de leur passage qu’ils avaient laissés sur le chemin, ne retrouvent pas le campement, ni les autres membres du groupe. Ils continuent de marcher dans l’espoir de tomber sur un indice ou mieux sur le campement lui-même. Au bout d’un moment, l’Européen découragé dit à l’Indien : « C’est affreux, nous sommes perdus ». Et très calmement, l’Indien répond : « non, ce sont les autres qui sont perdus. Nous, nous sommes là. »

Oui, garder cette phrase à l’esprit : nous, nous sommes là. (parfois, au coeur du monde.)

(Photos de l’auteur)

Tags: , , , ,

3 Responses

  1. facebook_catherine.levesque.3979 dit :

    Et moi je suis au centre du volcan cantalien, bien vivante, bien que bloquée 20 minutes dans une ornière de neige, de nuit, sur une route si étroite que j’ai dû m’en échapper en marche arrière. Le Cantal, dernière contrée sauvage ?!!!

  2. Marie dit :

    Merci du partage 🙂
    J’adore ce pochoir! Ton oeil sait voir. Ton esprit sait relier. Belle histoire que celle de l’indien, en écho.
    Je viens de faire de la méditation ce matin. Une bonne séance. Cela dépend des jours. Bien présente, dans mon souffle, dans mon corps, intégrant les sons avoisinant, avec l’acceptation des pensées qui passent, me mènent par le bout du nez. Puis, de nouveau dans mon souffle, dans mon corps, en paix, réceptacle du monde. Ici et maintenant.
    Je rêve d’être capable de vivre ainsi dans la pleine conscience dans le plus de moments de ma vie possible. Où que je sois. Citoyenne de la terre, être vivant, qui respire, qui ressent, qui vibre, qui vit!
    Juste dans ce pochoir.

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).