Bambous

16 Nov

Quand j’étais jeune (mais alors jeune, hein, genre enfant), j’avais une passion, qui revenait régulièrement chaque mois d’août dans le Sud, pour les bambous… Je les trouvais beaux, souples, solides, on pouvait les tordre, ils étaient doux, difficiles à couper, impossibles à casser, j’en faisais des bâtons, des arcs, des cannes à pêche… A Kyoto se cache une bambouseraie géante, pas encore vue… mais j’ai eu un aperçu au Daitoku-ji,  ensemble de temples bouddhistes, dans lequel l’écrivain-voyageur Nicolas Bouvier a passé quatre mois de sa vie comme gardien en 1964. Je ferais bien comme lui.

(Spéciale dédicace au Llansa club)

(Photo de l’auteur)

Tags: , , ,

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).