Fils et toiles

14 Mar

Vous vous souvenez des fils électriques anarchiques au Japon (voir « Suivre le fil ») ?  D’un tout petit post que j’ai fait en décembre et qui s’appelait « En avançant » où figurait une (belle) photo de toile d’araignée ? Ce matin, dans le soleil (et le froid), sur mes toits, j’en ai vu une autre, entre deux cheminées (oui, il y en a aussi à Tours, voir « Tuyaux parisiens »)…

neelhe-paris-expoaraignées (2)

Et j’ai eu envie de parler de fils, de toiles, et de rendre hommage à ces bestioles, auxquelles une expo a été consacrée l’année dernière au muséum d’histoire naturelle de Paris (oui, là où on trouve la grande galerie de l’évolution… que je trouve un peu flippante, pour ma part… tous ces animaux empaillés…). A voir la tête des gens à qui j’ai proposé de m’y accompagner, en janvier de l’année dernière donc, j’ai compris que les araignées ne sont pas un sujet consensuel, ni d’admiration pour tout le monde. Pourtant, si je peux comprendre qu’on trouve moches ou angoissantes (terrifiantes me paraît un grand mot, mais il paraît que si !) les bestioles elles-mêmes -sous nos climats du moins-, je pense qu’on peut s’accorder sur le fait que leurs toiles sont souvent magnifiques. Voici quelques « photos de photos » prises justement lors de cette expo. Dans la nature…

neelhe-paris-expoaraignées (12)

Dans la ville…

neelhe-paris-expoaraignées (5)

En vrac apparent…

neelhe-paris-expoaraignées (4)

Ou dans une forme parfaite d’arc-de-cercle…

neelhe-paris-expoaraignées (8)

Et en gros plan…

neelhe-paris-expoaraignées (7)

Et comme j’aime comprendre, j’avais aussi fait la photo du panneau qui explique comment les araignées tissent leur toile…

neelhe-paris-expoaraignées

Je suis donc ressortie convaincue du talent, de la patience, et de l’inventivité de ces bestioles… qui ne sont pas des insectes (comme pourra le confirmer Catherine !) mais des arachnides, comme les scorpions et autres acariens. Comment les différencie-t-on ? Les arachnides ont huit pattes et leur corps est composé de deux parties  (l’abdomen et le céphalothorax), elles n’ont ni antennes et ni ailes. Les insectes, quant à eux, ont six pattes et leur corps a trois parties (la tête, le thorax et l’abdomen formé en général de six à onze segments).

Et, comme je ne peux pas résister à un beau portrait et que les araignées ont parfois, elles aussi, une bonne tête… enfin, une tête… presque humaine… euh, non, presque animale… presque celle d’un mammifère… une bonne tête de petit ours, disons, un petit ours un peu bizarre, avec deux paires d’yeux (est-ce des yeux, je n’en sais rien), les cheveux rares et droits sur le crane avec quatre mèches toutes raides,  des petits poils sur le corps et les pattes, et un t-shirt manches longues rayé…

neelhe-paris-expoaraignées (9)

Autre version, là, le cheveu est blanc mais le crane orange (il y a donc des roux chez les araignées)…

neelhe-paris-expoaraignées (10)

Et est-ce un début de moustaches qui tentent de suivre la lèvre supérieure ? En tout cas, il semble bien que la barbichette soit en vogue chez les arachnides…

neelhe-paris-expoaraignées (11)

Ce ne sont certainement pas les araignées qu’on trouve chez nous, qui sont plus communes, nos pholques et autres tégénaires… mais peut-être, si on les regarde de près, celles qui squattent nos plafonds, nos angles de meubles, et le côté de nos cheminées, on pourrait aussi avoir une belle surprise, qui sait ?

(photos issues -sauf la 1re- de l’exposition « Au fil des araignées », au muséum d’histoire naturelle de Paris, octobre 2011-juillet 2012, bêtement, c’est le cas de le dire,  je n’ai pas noté le nom des photographes, qu’ils m’en excusent)

PS. N’oubliez pas de lire les commentaires, notamment celui de Catherine qui, comme toujours, nous éclaire de ses connaissances zoologiques et dévoile, entre autres secrets, le nom des mystérieuses araignées à tête d’ours des trois derniers clichés…

Tags: , , , ,

4 Responses

  1. Une parisienne dit :

    Absolument fan… Les petites têtes sont charmantes, c est bien la première fois que j en vois de si près… leur travail est fanastique ! Applause 😉

    • Neelhe dit :

      Merci du retour, « une parisienne ». Reste à voir si on trouve des araignées saltiques sur la piste de fond de la balade plantée… plus sûrement sur les toits et entre les tuyaux…

  2. facebook_catherine.levesque.3979 dit :

    Merci, arachno-Neehle, de tenter de réconcilier l’humain avec des araignées à têtes sympathiques. Gros faible pour la rouquine, qui a un petit d’air de James et de Léon. Plus sérieusement, oui, il y a des araignées avec cette tête-là chez nous. Notamment les araignées saltiques, que mon ami tourangeau Gilles Martin (http://www.biospher-pictures.com/) photographie avec brio. Elles ont paraît-il jusqu’à 8 yeux (4 devant, d’autres plus petits). Très utiles car elles ont besoin d’une acuité visuelle exceptionnelle pour capturer leurs proies (sans toile du coup). Elles sautent et sont minuscules, mais on peut quand même apercevoir leur gros yeux disproportionnés : j’en ai vu une une fois sur mon tableau de bord, quand j’avais une voiture. Je n’ai plus de voiture, donc je ne vois plus d’araignées saltiques. C’est moche.

    • Neelhe dit :

      Merci, Cathy ! sans toi, ce blog serait zoologiquement imprécis !… faut dire que tu es imbattable sur les sujets les plus incongrus. Comme les araignées saltiques, par exemple. Dont je suis tombée un peu amoureuse, mais dont je n’ai jamais vu de représentantes en vrai. Je vais scruter le tableau de bord de ma voiture, histoire d’être contente d’en avoir une.

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).