Belgitude

25 Mar

Le 26 mars est une sorte de fête nationale belge, pour un tout petit nombre de personnes, assez concentrée en Touraine, en fait. Alors que pas du tout, la fête nationale belge officielle est le 21 juillet, comme on le voit sur ce panneau d’une librairie rouennaise (on reconnaît en reflet les maisons à colombages normandes) apparemment spécialisée dans la Belgique et ses communautés, qui ont elles-mêmes leur propre fête… (et ne me demandez pas pourquoi une librairie de Rouen est spécialisée en belgitude, je l’ignore…)

neelhe-fête belgique

Et à Tours,  tout le monde s’y met, même Bertrand, notre disquaire de « Madison », qui a mis, sans savoir que ça tombait mieux que bien, une pochette d’Arno, le rocker belge, dans sa vitrine !

neelhe-fête belgique (3)

Apparemment, c’est la pochette de son tout premier disque, en 1986, il est tout jeunot. Je ne le connais pas beaucoup, mais sa reprise de la chanson du (belge) Adamo « Les Filles du bord de mer » est un must, sa voix est si rocailleuse et son accent si belge, une fois ! Et comble du bonheur, quelqu’un a collé sur la pochette une vignette de Lucky Luke, le cow-boy franco-belge, qui tire plus vite que son ombre et se traîne le chien le plus stupide de l’ouest, l’éberlué Rantanplan…

Car les liens entre la France et la Belgique sont historiques. Et le soutien mutuel entre les peuples aussi, comme on le voit lors d’une manif à Lille en 2012.

neelhe-fête belgique (4)

Mais un motif de querelle a longtemps terni cette belle amitié : la frite. Terni au point que parfois des labradors sont déprimés (et un peu aplatis)  sur le bord des fenêtres le long des canaux de Bruges.

neelhe-fête belgique (7)

Car si la frite est internationalement connue comme française, la justice, l’histoire et la vérité doivent nous faire reconnaître que la frite est née en Belgique et qu’elle y est incomparablement meilleure (une histoire de pommes de terre et de friture…) que chez nous. Cela n’empêche pas la France d’aimer la frite, de l’avoir adoptée avec passion au point de dispenser…

neelhe-fête belgique (10)

… des leçons de frites (nous, Français, sommes des donneurs de leçons, c’est connu !), en 45 tours… évidemment, si on creuse, on découvre que cet enregistrement est offert par « Végétaline »…

neelhe-fête belgique (12)

Oublions là cette querelle, et célébrons cette non-fête nationale belge comme il se doit, en entonnant l’hymne à flonflons « La Brabançonne », en nous souhaitant d’être aussi chaleureux, ouverts et drôles que les natifs de ce petit royaume, que l’on remercie par ailleurs de nous avoir offert, entre autres (c’est une sélection personnelle, chacun peut faire la sienne)…

neelhe-fête belge (3)

Et…

neelhe-fête belge (5)… sans oublier…

neelhe-fête belge (2)Donc…

neelhe-fête belge (4)

… et mon chouchou du moment…

neelhe-fête belge

Qu’ajouter ? Ah si !

neelhe-fête belgique (2)

Bande-son : Alain Bashung : « A Ostende » (« A Ostende/j’aime Gibraltar/ces rochers qui s’ingénient/à m’faire du plat/A Ostende/j’tire au stand/je gagne des otaries/La mer se retire/cache ses rouleaux/A l’ombre des digues/elle et moi on s’ennuie/Nos souvenirs font des îles flottantes/A Ostende/j’ai la hantise de l’écharpe qui s’effiloche à ton cou ») et Alain Souchon : « Le baiser » (« La mer du Nord en hiver/sortait ses éléphants gris vert/Des Adamo passaient bien couverts/donnant à la plage son caractère/naïf et sincère/Le vent de Belgique/transportait de la musique/des flonflons à la française/des fancy-fair à la fraise »)

(photos de l’auteur ; Jacques Brel ; Marguerite Yourcenar ; Hergé ; Tintin ; Gaston Lagaffe)

Tags: ,

2 Responses

  1. Une parisienne dit :

    Comme ça fait du bien la belgitude dès le matin.. Ça me donne une envie de frites !

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).