English fougères

30 Mai

Ce matin, profitant d’un ciel clément plutôt inespéré, déjouant une fois de plus tous les pronostics météorologiques tristounets et pluvieux (« Somerset : heavy rain »), nous avons fait une balade dans le sud du parc d’Exmoor, autour du charmant village de Dulverton. Paysages typiquement anglais, comme dans les films ou les séries qui passent l’après-midi ou le dimanche soir sur la troisième chaîne de la télé française : vertes collines, petits chemins creux, nature entretenue avec soin et amour…

En parlant d’amour… ce matin, je suis tombée amoureuse d’une plante. Oh, on s’était déjà repérées, lors de balades françaises, fait quelques clins d’oeil au passage… mais là, voir ces fougères, presque transparentes dans la lumière anglaise …

neelhe-somerset
… ces feuilles tendres, toutes neuves, et leurs détails (des spores, je crois…)…

neelhe-somerset2

Et surtout, leurs bouts de tige pas déployés, encore recroquevillés…

neelhe-somerset3
… donnant des formes rondes, ou ovales, douces, et pleines de promesses…

neelhe-somerset4
Certaines même, comme celle-ci, pas loin de la crosse d’évêque, m’ont semblé assez proches de certains motifs celtiques traditionnels…

neelhe-somerset5

Et c’est assez logique, finalement, on est en terre celte, il est normal que les végétaux nous le rappellent.

Pourvu que les fougères françaises me séduisent autant à mon retour. Un amour naissant, c’est fragile… (même entre fougères…)

neelhe-somerset6

(photos de l’auteur)

Tags: , , ,

5 Responses

  1. Des crosses de fougères, c’est le terme usité, my dear, pour désigner ces feuilles délicatement enroulées.

  2. Neelhe dit :

    … ThanX ! Comme ça, avec la crosse et la mitre (qu’on va trouver dans les bois, c’est sûr), vous aurez tous les insignes épiscopaux, madame l’évêque !

  3. Nat dit :

    Du vegétal à l’épiscopal, il n’y a qu’un pa…pe !

    Je salue au passage les trés beaux détails macros de ces jeunes pousses anglaises et me dis que sans la pluie, elles ne seraient pas aussi jolies… Pensée qui aide à supporter les hallebardes que l’on s’est pris sur la tête toute la journée… Pluie presqu’en juin, plus rien tu crains !

  4. un disquaire "imagineur"... dit :

    …en observant la 4ème photo :
    ….imagine, imagine : dans une forêt-jungle bien verte, que ne voit-on surgir des hautes herbes ? :…la tête d’un éléphanteau avec sa jolie trompe et un petit oeil inquiet !

    Que de rencontres dans la campagne anglaise !!! courage!

    • Neelhe dit :

      Merci pour les retours sur ces fougères qui libèrent l’imaginaire, pape ou éléphant… et si elles aident à supporter la pluie française, on a tout gagné !

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).