Vinyl records

21 Juin

Cette semaine, dans la lignée de la catégorie « Pochettes surprises », plutôt que de détailler une pochette de disque de « Madison », le magasin de vinyles de Bertrand à Tours, petit flash-back sur le Somerset trip… entre autres spécialités, les Anglais gardent, plus que nous apparemment, la culture du « disque noir » et j’ai croisé pas mal de disquaires, des vrais (qui vendent des vinyles, quoi !). Petit florilège, et petite balade…

A Taunton, sans doute le magasin le plus grand et le plus beau…

Somerset-disquaires-vinyles (8)

« Blackcat Records »… les disques du chat noir. Avec un nom comme ça, je ne pouvais que tomber sous le charme (bien qu’un chat européen, un bon vieux gouttière, tigré gris, beige, blanc et noir, c’est très bien aussi, même peut-être un poil mieux… « Gouttière Cat  Records » ?…). Avouez que leur logo est bien trouvé, non ?

Somerset-disquaires-vinyles (9)

Et l’intérieur aussi, spacieux, qui offre (comme chez Bertrand) vinyles et cd…

Somerset-disquaires-vinyles

A Brighton, à l’intérieur du marché couvert Saint-quelque chose (le nom m’échappe et je ne le retrouve pas sur le net..!)… des disques dont le vinyle n’est pas banalement noir, mais vert ou rose ou même directement décoré d’une photo… (pour ma part, je possède un exemplaire du « Sergent Pepper » des Beatles au vinyle orange !)

Somerset-disquaires-vinyles (2)

… Des petites échoppes dans les allées…

Somerset-disquaires-vinyles (4)

… Au moins quatre spécialistes des vieux disques, occasions d’époque et réimpressions…

Somerset-disquaires-vinyles (3)

… certaines, presque des stands, mais avec des spécialités (que peuvent contenir ces pochettes de « best sellers » sobres, sans photo…?)…

Somerset-disquaires-vinyles (10)

… et même à Glastonbury, qui est plutôt spécialisé dans les copies de l’épée Excalibur, les encens au patchouli, et les livres sur la symbolique du Graal, on trouve un « Tor Records »…

Somerset-disquaires-vinyles (7)

Vous avez compris, j’aime beaucoup ce côté un peu décalé, un peu vintage, et j’apprécie que nos voisins soient férus de ces vieilles galettes de vinyles gravées de musique…

Au fait, une petite question qu’un de mes camarades de 5e (j’avais 12 ans, hein, mais y a des trucs qui marquent) m’avait posée : combien y a-t-il de sillons dans un 33 tours ? J’avais séché (j’étais jeune !).

… un seul, bien sûr, sinon, le « diamant » (ou le saphir) n’avancerait pas…!

(photos de l’auteur)

Tags: , , , , , , ,

One Response

  1. un "french" disquaire dit :

    Hello folks !
    I’m very happy que , même dans la profonde campagne britannique, il y ait toujours des passionnés pour proposer des galettes, noires et multicolores,(…les disques décorés d’une photo s’appellent « picture disc » )
    Par contre, à la vue de leurs chouettes devantures, je vais bientôt me sentir obligé de refaire la mienne (j’avoue qu’elle est assez terne ! )….si « somebody » a une idée lumineuse ( et musicale!) je suis preneur ….

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).