Résistance

22 Jan

J’ai beau vouloir échapper au diktat de l’actualité, parfois elle me rattrape. Et une image captée au coin d’une rue du Paris devient un symbole.

neelhe-photo mur Paris- (2)

Août 2001, après l’arrivée tardive du vol Paris-Damas qui ne nous a pas permis d’arriver suffisamment tôt à l’hôtel pour bénéficier d’une chambre, nous avons dormi sur le toit, à la belle étoile. J’ai donc été réveillée vers 5 heures du matin par le chant du muezzin, dont la puissance et la poésie étaient démultipliées par les hauts-parleurs, appelant les croyants à la prière et les infidèles – dont j’étais et je suis  toujours – à l’émerveillement de l’aube qui se lève sur les toits enchevêtres d’une ville du Moyen-Orient.

Plus tard, il y a eu les splendeurs de la Mosquée des Omeyyades, les ruelles du souk, l’extrême gentillesse et la bienveillance des Syriens, leur courtoisie. Puis plus loin, l’oasis de Palmyre et le fantôme de sa reine Zénobie, ses ruines splendides sur fond de désert, celles de Bosra plus au sud, le souvenir des croisades au Krak des chevaliers, les ruines du monastère de saint-Siméon près de la frontière turque. La chaleur écrasante, l’odeur de laurier du savon d’Alep dans les souks de la ville, la lumière, la beauté de cette civilisation millénaire et citadine, les minarets. Le chant du muezzin le jour, la nuit, cinq fois par vingt-quatre heures.

Nous ignorions que les attentats de septembre allaient faire de nous les derniers touristes de Damas.

Alors, pour mes soeurs et  frères syriens, ce soir, une pensée.

neelhe-photo mur Paris- (1)

(photos de l’auteur.)

Tags: , , ,

3 Responses

  1. Marie dit :

    Poignant ton post.
    Merci!
    Oui on a tous des pensées pour nos frères et soeurs syriens, et aussi les habitants de Centre-Afrique et aussi les ukréniens et les libanais et les égyptiens, et les pakistanais, et tous les autres…. Y compris ceux qui à côté de chez nous, en bavent en bavent. Comme chacun de nous!
    Notre devoir est de penser les uns aux autres sur cette terre de violence mais aussi de grandes solidarités, avec l’espérance que celles-ci comme la paix et l’amour pourront sauver l’humanité de sa perte.

  2. Neelhe dit :

    Merci, Marie. Oui, gardons espoir, même s’il est parfois bien malmené…

  3. Un long article sur le patrimoine syrien dans le supplément « Culture & idées » du Monde ce week-end, en écho à ton post. Pas moins de 7 sites figurent là-bas au Patrimoine mondial de l’Unesco…

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).