Coquilles

09 Mar

Sur la grève du Nord, à Granville, tout est question d’échelle. On peut en rester à l’immensité du ciel, qu’il soit uniformémént et presqu’aveuglément bleu (voir « Tant d’espace(s) » et « La baie ») ou qu’il contienne toutes les nuances possibles de lumières et de couleurs…

On peut aussi passer plusieurs heures à arpenter la grève à marée basse, et découvrir un monde fantastique parfois minuscule et inattendu (voir « Rivages I » et « Rivages II ») dans cette vision du tout-proche auquel on ne prête généralement guère d’attention…

En me baladant, je me suis rendu compte que les coquillages sont comme nous : ils se fripent, ils se rident, ils vieillissent, ils cumulent usure, rides et cicatrices… Leur peau devient plus fine…

neelhe-granville-coquillages (4)

… quelques minuscules trous apparaissent…

neelhe-granville-coquillages (12)

… les stries s’adoucissent…

neelhe-granville-coquillages (9)

… puis les rides deviennent plus profondes…

neelhe-granville-coquillages (2)

… en arrivent à rendre la coque trop fragile…

neelhe-granville-coquillages (5)

Chaque coquillage devient comme un visage buriné, tavelé, unique…

neelhe-granville-coquillages (10)

… et émouvant, comme le sont les visages des gens qui portent les traces du temps avec une certaine fierté…
neelhe-granville-coquillages (6)

… et fragile, comme nous le sommes tous.

(Photos de l’auteur)

Tags: , , ,

One Response

  1. Volcan ? Lune ? Vélodrome ? Meringue ? Macaron ? Champignon ? Abandon ?

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).