Gel d’herbier

12 Déc

Un matin de cette semaine, il a fait froid. Les bords de Loire étaient recouverts de grive.

neelhe-givre (2)

Il fallait tendre l’oreille pour entendre l’herbe craquer doucement quand on marchait dessus.

neelhe-givre (3)

Les feuilles tombées au sol composaient un herbier gelé…

neelhe-givre (5)… et globalement marron…

neelhe-givre (7)… à de rares et délicates exceptions.

neelhe-givre (4)

Les feuilles exposées aux rayons du soleil, déjà dégelées, semblaient presque transparentes, et projetaient un reste de couleur bienvenu.

neelhe-givre (1)

Vous savez quoi ? En cas de tristesse (voir « Triste »), la nature est un refuge, et la capacité d’émerveillement une aide précieuse.

(photos de l’auteur)

Tags: , ,

3 Responses

  1. Marie Remande dit :

    Quelle belle idée ce nom d’article!

    …quand la nature fait son propre « land art ».

    L’article donne presque envie que le froid revienne!

    Le dégel est en cours alors que mes narcisses ont déjà percé. Auraient-ils un problème d’égo?

  2. Neelhe dit :

    Oui, tu as raison, la nature fait souvent son land art personnel… et c’est le plus beau de tous !

    Pour tes narcisses, en plus (ou en parallèle) de leur problème d’ego, un surmenage de leur image, une inflation de leur reflet, une tendance à se regarder trop souvent dans le miroir ? (ça me rappelle des gens…).

    Merci, Marie, pour tes retours.

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).