H

01 Fév

L’hiver, sur une route de pèlerinage, l’hermitage Himalaya…

neelhe-hermitage (2)

… sa porte de bois cloutée, sa coquille saint-jacques sur le chambranle, une autre plus grande au-dessus du linteau.

Dans un hermitage – c’est logique – veille un hermite.

neelhe-hermitage

En l’occurrence, la lame VIII du tarot de Marseille. L’hermite est-il en marche, éclaire-t-il le chemin sur lequel il marche ? Ou, au contraire, est-il dans l’attente et lève-t-il sa lanterne pour éclairer le chemin de la personne qui s’avance au-devant de lui ?

D’où vient ce « H » inutile à l’ermitage et à l’ermite ? D’une proximité avec Hermès, la divinité aux pieds ailés,  le dieu de l’intelligence rusée et de la chance, le gardien des routes et des carrefours ?

Le « h », 8e lettre de l’alphabet latin, qui peut être aspiré – ou muet.

Je m’égare ?

Le « h », première lettre du mot « hiver ». Celle, aussi, du mot « histoire ». Ces mots qui commencent par un secret.

(photo de l’auteur – Aubrac, 2006)

Tags: ,

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).