Tentative de portrait (en puzzle)

03 Déc

Pour faire le portrait non d’un oiseau, pour ça voir le poème de Prévert, mais d’un peuple  – mission impossible, oui, mais tentons, sur le mode du kaléidoscope ou de la mosaïque -, d’abord quelques enfants…

(notez que les enfants photographiées ici ont des bouquets de feuilles de ginkgo Biloba dans les mains ou un petit sachet transparent plein de feuilles ramassées comme des trésors… et que la plus grande a des chaussettes, ou sont-ce des bottes ?, « love »)

Puis un cliché d’un groupe d’adolescents, dans l’uniforme de leur école, et dans cette posture que l’on trouve si typique aux Japonais, alors qu’il y a un moment déjà qu’elle s’est universalisée…

Ensuite, quelques adultes symbolisant ou représentant une (ou plusieurs) traditions…

Costumes traditionnels pour les femmes, un dimanche à Kyoto…

Grand-mère et petite fille, mais tout le monde a mis son bel habit devant le sanctuaire Asakusa-jinja à Tokyo…

Tout le monde en parade pour un cortège de mariage au sanctuaire Meiji-jingu…

Un « batteur » de tambour au même sanctuaire…

Et puis, les foules, plus ou moins compactes, dans des contextes plus ou moins quotidiens…

… souriante, en regardant un spectacle de jongleurs dans le parc d’Ueno…

… pressée (à la manière japonaise) en traversant le carrefour de Shibuya…

… compacte, dans la rue qui mène au temple et dans la cour du Sensô-ji, à Asakusa, Tokyo…

… ou lors de la « fête des balais » au temple Hanazono-jinja, à Shinjuku, Tokyo toujours…

Et comme partout, toujours « sentimentale, avec soif d’idéal, attirées par les étoiles, les voiles, que des choses pas commerciales »*…

* Foule sentimentale, Souchon-Voulzy.

(Photos de l’auteur)

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).