Prêter attention à la mousse

21 Déc

En mars 2011, quelques semaines après le triple drame japonais du tremblement de terre-tsunami-accident nucléaire, l’hebdomadaire Télérama publiait une interview de Philippe Picquier, créateur de la maison d’édition du même nom, spécialisée dans la parution de livres sur l’Asie ou de livres asiatiques. Ses paroles n’ont pas été pour rien dans ma volonté renouvelée d’aller visiter ce pays.  Je vous en livre quelques extraits, vous allez comprendre…

 » La littérature japonaise décrit toujours un monde flottant, où l’on avance entre le réel et la fiction comme sur un tapis roulant, avec un sentiment très fort de l’éphémère (…). Les Japonais préfèrent toujours l’obscurité à la lumière, la modestie à l’esbroufe. Un proverbe dit que l’ombre de l’arbre est plus belle que l’arbre lui-même. Au Japon, on apprécie le renoncement, non pas pour le plaisir de souffrir, mais parce que l’on sait que tout se volatilise. C’est une chose que l’on ne peut pas comprendre en Occident. Question d’éducation, de culture : ici, on est incapable de prêter attention à la mousse.

neelhe-Japon-jardins-mousse

– A la mousse ?

– La mousse que l’on trouve au pied des arbres, dans les recoins des pierres…

neelhe-Japon-jardins-mousse (8)

Devant le sentiment du temps qui passe, de l’irrémédiable, « le présent des choses présentes » (saint Augustin) prend au Japon une signification particulière : la simplicité d’un jardin de mousses…

neelhe-Japon-jardins-mousse (4)

…, d’une herbe modeste et discrète au bord du chemin peut être source inattendue d’émerveillement, comme de nostalgie poignante, parfois de solitude et de résignation. La mousse est l’incarnation même de l’humilité.

neelhe-Japon-jardins-mousse (3)

C’est inné, les Japonais savent lui prêter attention et recevoir ce qu’elle veut transmettre. Tout est question de regard. Si vous faites attention à ce qui compose l’environnement, votre regard est transformé.

neelhe-Japon-jardins-mousse (6)

Dans leur vie quotidienne, les Japonais habitent intégralement l’incompréhension de soi face au monde. »

Qu’ajouter ? Si, une chose : essayons de prêter attention aux petites choses, même ici, loin du Japon… la mousse, les pétales, l’odeur de la terre, les couleurs des feuilles, même tombées à terre, une petite pierre ramassée dans un endroit qui nous est cher, un noyau, le sien ou non…

neelhe-Japon-jardins-mousse (7)

(Photos de l’auteur)

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).