Posts Tagged ‘automne’

Gel d’herbier


12 Déc

Un matin de cette semaine, il a fait froid. Les bords de Loire étaient recouverts de grive.

neelhe-givre (2)

Il fallait tendre l’oreille pour entendre l’herbe craquer doucement quand on marchait dessus.

neelhe-givre (3)

Les feuilles tombées au sol composaient un herbier gelé…

neelhe-givre (5)… et globalement marron…

neelhe-givre (7)… à de rares et délicates exceptions.

neelhe-givre (4)

Les feuilles exposées aux rayons du soleil, déjà dégelées, semblaient presque transparentes, et projetaient un reste de couleur bienvenu.

neelhe-givre (1)

Vous savez quoi ? En cas de tristesse (voir « Triste »), la nature est un refuge, et la capacité d’émerveillement une aide précieuse.

(photos de l’auteur)

Graphes


27 Nov

Hier soir, j’ai écrit un texte et je ne l’ai pas publié dans la foulée, contrairement à ce que je fais d’habitude pour le blog. En le relisant tout à l’heure, j’ai compris pourquoi, et pourquoi j’avais bien fait : le ton est ironique. Et je n’aime pas l’ironie -particulièrement en ce moment où tout le monde l’utilise à tort et à travers – surtout quand elle est injustifiée et persifleuse. Et mon texte frisait ce ton-là. Je l’ai donc supprimé et vous ne le lirez jamais, et tant mieux. Par contre, je vais essayer de savoir pourquoi j’ai écrit en utilisant un ton que je n’aime pas, dans lequel je ne me reconnais pas. Une trop grande perméabilité aux humeurs de l’époque ? ça m’inquiète à moitié.

Du coup, je vous offre quelques photos prises la semaine dernière au parc aux biches, sur la rive droite de la Loire. Sans trop de commentaire, ça évitera les dérapages.

Au début de la balade, le ciel était chargé de lourds nuages.

neelhe-automne (2)

Au retour, je suis repassée par cet endroit où j’avais remarqué beaucoup d’ajoncs, de roseaux et autres osiers. On sait depuis le Japanese trip combien je suis fan de bambous (voir « Seuils de bambous »). Le soleil était apparu vers le fleuve, donnant aux herbes hautes, entremêlées de feuilles jaunes, des airs de blé mur.

neelhe-automne (3)

Oui, de blé mur.

neelhe-automne (4)

A côté, jaillissant d’un fouillis élégant, de hautes tiges se déployaient en  balais, tournés vers le ciel.

neelhe-automne (6)

Des antennes-râteaux célestes.

neelhe-automne (7)

… Un ensemble graphique, jusque dans la traînée laissée par le passage d’un avion dans le bleu du ciel.

neelhe-automne (1)

(Rien d’ironique. Du beau, et du silencieux.)

((photos de l’auteur)

Rouge


13 Déc

Bords de Loire, sous un ciel un peu nuageux, soleil qui tarde à percer, parmi les troncs d’arbres dépouillés, les forêts de branches dénudées, une ambiance noire, blanche et grise. Et…

neelhe-bords de Loire-rouge (3)

… une tache rouge, qui contraste avec l’eau sombre du fleuve, et ses reflets enchevêtrés…

neelhe-bords de Loire-rouge (1)

… une tache rouge, et jaune.

neelhe-bords de Loire-rouge (2)

Qui a dit que l’automne est une saison moche ?

Bande-son : Indochine, « Savoure le rouge » (1993), avec un clip de Caro, ambiance très « Delicatessen », et des paroles très… physiques…

Image de prévisualisation YouTube

« Savoure-moi, savoure-toi/savoure le rouge/mon amour…

« …tu me griffes la peau sur le tableau/et un jour je te peindrai entière/
sur tout ton corps je te peindrai dans l’or/
l’ultra chair/mon huile et ma déesse/
retourne toi/retourne dans le rouge…

et conduis-moi  vers ton endroit mon bébé/
parle-moi, parle-moi de ton humidité/
décris-moi, décris-moi, sale et beau à la fois… »

(photos de l’auteur)

Fin novembre


29 Nov

neelhe-jardin a kahn boulogne (2)

Homère, chant VI de L’Iliade : « Sur terre les humains passent comme les feuilles : si le vent les fait tomber  sur le sol, la forêt vigoureuse, au retour du printemps, en fait pousser de nouvelles ; ainsi, chez les hommes, les générations se succèdent… »

Bande son : Bill Evans trio, « Autumn leaves » (« les feuilles mortes » de Prévert et Kosma), 1965.

Image de prévisualisation YouTube

(photo de l’auteur)

Eté/automne


19 Nov

Début septembre, sous le soleil, depuis le quai Henri IV, une belle vue de Paris, Notre-Dame, le pont de Sully  et la pointe du l’île Saint-Louis au premier plan…

neelhe-paris-notre dame (1)

Mi-novembre, depuis le même pont de Sully, les belles façades du côté sud de l’ile et Notre-Dame qui paraît presque plus loin, alors qu’elle est plus près, et le pont de la Tournelle…

neelhe-paris-notre dame (2)

Le ciel et la Seine bleus ou gris… Les arbres verts ou jaunes et moins fournis… les saisons, leur éternel renouvellement. Paris, ses îles, deux millénaires en incluant Lutèce, et sa cathédrale, 850 ans. Et nous, comme des points de vue minuscules…

(c’est l’anniversaire de mon point de vue aujourd’hui. L’année dernière, c’était le Nara Day, journée d’anniversaire au Japon…)

(photos de l’auteur)

Balade en novembre


08 Nov

Une balade en forêt d’automne, c’est…

neelhe-forêt automne (1)

… un sous-bois d’herbes folles, qui évoque la douceur d’une chevelure duveteuse de jeune enfant…

neelhe-forêt automne (2)

… et le reflet des frondaisons et du ciel dans l’eau des flaques…

… les odeurs riches, l’air humide, la lumière plus rase…

Remontons nos cols, il fait plus froid…

(photos de l’auteur)

Anniversaire


01 Nov

Aujourd’hui, ce blog a un an.

Un an, quatre saisons, de l’automne dernier…

Japon 177

… puis l’hiver…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (3)

… le printemps…

neelhe-bleu (2)

… l’été…

neelhe-été (2)

… et son décrochement…

neelhe-été (1)

Un an, du plus lointain à l’est…

P1060526

… aux rivages de l’ouest…

neelhe-granville-baiemtstmichel (3)

… et du nord anglais …

neelhe-somerset-glastonbury

… au sud alpin…

neelhe-alpes-été2013

… avec, comme axe central, Tours et la Loire, et Paris.

neelhe-granville-février13 (4)

Une année, 220 articles, 13 catégories, 252 commentaires. Plus de 5000 visites, plus de 3000 visiteurs uniques (la différence provenant de personnes venant plusieurs fois sur le site), presque 10 000 pages vues.

Une année de pochettes-surprises, de gargouilles impudiques, de bande-son, de découvertes, d’œuvres d’artistes partagées, dans les musées ou au coin des rues, de villes, de jardins, de fleuves, de cathédrales et de papillons…  Une année où j’ai essayé, et parfois réussi, à trouver un peu de merveilleux dans le quotidien, en essayant de décaler le regard, pour changer d’angle ou de perspective…

Une année de commentaires, aussi, merci à celles et ceux qui en ont laissé, ce qui donne au blog une belle dynamique et souvent comme un souffle d’air frais…

Je signe pour une nouvelle année.

(photos de l’auteur)

Chemin faisant


25 Oct

Journée d’automne ensoleillée, sur le sentier qui longe le fleuve.

neelhe-automne-feuilles (1)

Dans la lumière douce, un peu mousseuse, marcher sur un dégradé d’or.

neelhe-automne-feuilles (2)

Tapis de rois.

(photos de l’auteur)

L’automne à Tokyo


15 Oct

Il y a quelques mois, Bertrand, notre disquaire, avait mis cette pochette dans la vitrine de son magasin « Madison » :

neelhe-pochettes surprises (3)

Beaucoup d’éléments du Japon traditionnel figurent sur la pochette : le cerisier en fleurs, les geta (chaussures traditionnelles)…

neelhe-japon-nostalgie (9)

… les cloisons japonaises, les bambous, les nénuphars… même la couleur orange du haut de la pochette rappelle celle de beaucoup de temples shinto.

Et c’est sans doute l’arrivée de l’automne et l’approche du premier anniversaire de la date de mon départ pour Tokyo, mais ça me parle, en ce moment, ces « Vacances au Japon »… même si la musique de fond de ce séjour n’était pas celle de « Ricardo Santos et son orchestre »…

Alors, pour le fun, la beauté de l’automne là-bas, et ce petit goût de nostalgie… quelques clichés, pour mémoire…

Le Pavillon d’Or, à Kyoto…

neelhe-japon-nostalgie (4)

Le toit du Pavillon d’Argent au milieu de la mer de couleurs des arbres de novembre…

neelhe-japon-nostalgie (5)

Le jardin « sec » du même Pavillon d’Argent…

neelhe-japon-nostalgie (7)

Et la porte du sanctuaire shinto Kasuga taisha de Nara… (voir « Toits japonais », « Intérieur temple », et « Nara Day »)

neelhe-japon-nostalgie

… qui ouvre l’espace et les perspectives. Ailleurs.

Alors, si je dois faire un voeu et lancer une pièce :

neelhe-japon-nostalgie (8)… oui, y retourner.

(photos de l’auteur)

Lunatique


11 Oct

Hier soir, vous avez dû remarquer, il s’est mis à cailler, ça sentait le vrai automne, celui qui fait qu’on est content d’être au chaud…  et de faire flamber son premier feu de cheminée. Et par la fenêtre, au-dessus des toits, la lune… croissante en ce moment, elle nous montrera son premier croissant ce soir puis elle sera gibbeuse – j’adore ce mot – jusqu’à la prochaine  pleine lune qui aura lieu vendredi prochain.

Pour fêter tous ces minuscules événements, l’arrivée du froid, la beauté de l’automne, la lune qui croît, la bûche qui craque dans l’âtre, un cliché en noir et blanc…

neelhe-lune-automne

… et un extrait de poème, qui me revient systématiquement quand je pense un peu longtemps à la lune (je vous rassure, ça ne m’arrive pas tous les jours, de penser « un peu longtemps » à la lune… c’est peut-être dommage d’ailleurs… ça vous est arrivé quand, à vous , la dernière fois ?), et pour cause :  c’est le premier poème que j’ai appris par coeur (pas en entier, il est long, en fait) quand j’étais au CP. Et ça, ça marque.

Musset, « Ballade à la lune ».

« C’était, dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
La lune
Comme un point sur un i.

Lune, quel esprit sombre
Promène au bout d’un fil,
Dans l’ombre,
Ta face et ton profil ? »

Autre référence immédiate – bande-son – Charles Trenet, of course, « Le soleil a rendez-vous avec la lune »…

http://www.dailymotion.com/video/x7p2dl

« Sur le toit de l’hôtel où je vis avec toi
Quand j’attends ta venue mon amie
Que la nuit fait chanter plus fort et mieux que moi
Tous les chats tous les chat tous les chats
Que dit-on sur les toits que répètent les voix
De ces chats de ces chats qui s’ennuient
Des chansons que je sais que je traduis pour toi
Les voici les voici les voilà…

Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n’est pas là et le soleil l’attend
Ici-bas souvent chacun pense à chacune
Chacun doit en faire autant
La lune est là, la lune est là
La lune est là, mais le soleil ne la voit pas
Pour la trouver il faut la nuit
Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n’est pas là et le soleil l’attend
Papa dit qu’il a vu ça lui… »

Imparable !

(photo de l’auteur)

 

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).