Posts Tagged ‘chat’

Triste


05 Déc

J’ai dessiné une marelle sur l’ardoise de la cuisine.

neelhe-marelle chat (1)

… pour guider certains coussinets vers le…

neelhe-marelle chat (2)

Oui, vers le ciel. Il marchera sans doute plutôt sur les traits qu’au milieu des cases, parce que c’est plus drôle et que ça requiert plus d’équilibre.

L’essentiel est qu’il arrive.

Mon chat.

 

(photos de l’auteur)

(Voir « (chat) pas sport » et « Menu du jour »)

Menu du jour


07 Oct

Au menu du câlin du jour, une crêpe roulée de chat sur drap de percale gris souris (effrayée).

neelhe-chat (1)

Et en dessert, une patte en gros plan agrémentée d’yeux mi-clos légèrement charmeurs et son coulis de ronronnements.

neelhe-chat (2)

Même au régime (le chat en question vous a réveillée d’un miaulement suraigu bien avant l’heure prévue par le réveil, et vous aviez décidé cette fois de vous tenir à une diète stricte), comment résister ?

Et pour finir dans une bonne humeur un peu (un peu ?) régressive, la version française de « Tout le monde veut devenir un cat », le hit tiré des Aristochats de Disney (je sais… mais regardez…).

Image de prévisualisation YouTube

Vous reprendrez bien un peu de dessert ?

(photo de l’auteur)

(chat) pas sport


09 Mai

J’avais besoin d’un nouveau passeport.

J’ai essayé d’être méthodique.

Je suis allé(e) au photomaton où j’ai suivi les instructions pour photos officielles : de face, regard vers l’objectif, sans lunettes, barrette, foulard, mèche barrant le front. Sans sourire. Bref, une photo de repris de justesse. J’ai gardé mes moustaches, on a sa dignité.

neelhe-passeportchat (2)

Ensuite, j’ai demandé le formulaire. Là, j’avais ma botte secrète. Quand j’affronte l’administration, j’ai toujours cet excellent livre à portée de patte, au cas où la moutarde me monterait aux vibrisses.

neelhe-passeportchat

Puis, j’ai rempli le formulaire. Ça prend un peu de temps, mais je suis patient.

neelhe-passeportchat (4)

Enfin, je suis allé(e) déposer le dossier. On a pris mes empreintes, parce que maintenant les passeports sont biométriques, figurez-vous. Je me suis laissé faire avec bonhomie (j’aime bien pratiquer la bonhomie, ça me rapproche des humains).

neelhe-passeportchat (3)

Après quelques semaines d’attente…

neelhe-passeportchat (6)

Mes projets de voyage ?

neelhe-passeportchat (1)

… ou…

neelhe-passeportchat (7)

La contemplation avant tout…

(photos 1, 4 et 5 de l’auteur. Photo 3 et dernier dessin issu de « Toi, mon chat » de Kwon Yoonjoo, éditions Zulma. Avant-dernière illustration de Sempé, photo prise dans l’exposition sur son œuvre au dernier salon du livre en mars, porte de Versailles à Paris. Photo de couverture de « Yoga pour chats » de C. et C. Gaudin, éditions le Relié)

L’écran


10 Sep

Mon chat, dont vous connaissez déjà les coussinets, est comme Catherine Deneuve : une vraie star, qu’indisposent les flashs des photographes. Il a donc trouvé une parade…

neelhe -chat-queue

… Il pose et ouvre sa queue en éventail élégant (forcément élégant, aurait dit Duras) entre l’objectif et lui (son museau, qu’il a fort beau et ses yeux, chatoyants et pour cause). Et rien à faire, on a beau tenter la négociation, la ruse, la flatterie, il reste inflexible, contrairement à sa queue, qui suit votre œil, comme si elle devinait vos intentions photographiques et s’interpose systématiquement, et symétriquement.

neelhe-chat-queue

Mon chat, c’est quelqu’un.

(photos de l’auteur – spéciale dédicace à Marie R. pour son dernier commentaire… et le beau mot de la semaine de Jankelevitch sur son blog)

Bande-son : Jean-Louis Murat, « Le chat noir » dans son excellent dernier album « Toboggan ». « le chat noir pris dans le vent/ passe son âme/passe son âme…/ le chat noir pris dans le vent/ passe  sa vie en cabriolant… »

Image de prévisualisation YouTube

« … passent nos vies en tourbillonnant… »

 

Les coussinets


11 Avr

Des personnes, des êtres et même des choses qu’on aime, on aime bien sûr la totalité (enfin, on essaie…). Et souvent, de façon un peu mystérieuse, on aime aussi certains détails, qui signent notre reconnaissance, notre attachement, qui les caractérisent, qui rendent ceux auxquels ils appartiennent uniques pour nous.

Tel double grain de beauté sur l’épaule, telle cicatrice sur le menton, telles dents du bonheur, telle façon qu’ont les cheveux d’être plus doux sur les tempes. Telle gargouille sur le côté d’une cathédrale, telle constellation dans un ciel d’hiver, tel merle dans un jardin. Tel coussinet au bout d’une patte de chat.

neelhe-coussinets

Je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire.

(photo de l’auteur)

Arnold et Karen


19 Fév

Vous vous souvenez de l’article « Vinyles », de la pochette kitsch de ce disque de « musique d’ameublement », et de la vitrine du magasin où je l’avais vu, « Madison » ?

Eh bien, il y a du nouveau. Au moment de la parution il y a deux semaines, je suis passée voir le disquaire (je lui avais déjà acheté une brosse pour nettoyer mes vieux disques) et je lui ai dit que j’avais fait un petit post sur son magasin. On a discuté un peu, je suis partie, il a lu le texte, vu les photos, et il m’a écrit un mail (en utilisant le formulaire « Contact », comme quoi tout a son utilité sur ce blog !). Il avait bien aimé le post, et le blog, et proposait de mettre en vitrine une pochette à mon attention, de temps en temps… j’ai trouvé l’idée intéressante et stimulante… je lui ai écrit en réponse… et je suis partie en Normandie pour la semaine… où, comme vous savez, j’ai écrit assez peu, notamment pour des raisons techniques…

Je suis rentrée hier soir sur mes bords de Loire. Cet après-midi, je suis passée devant la vitrine de « Madison », le magasin était fermé (nous sommes lundi). (Encore pardon pour les reflets dans les vitrines, j’ai beau essayer, pas moyen de les éviter.)

neelhe-tours-madison-pochettedisque (5)

Vous voyez le petit papier, collé à côté de la pochette de la deuxième rangée en partant du bas, à gauche ? Moi aussi, j’ai eu envie de m’approcher.

neelhe-tours-madison-pochettedisque (7)

Ca vous rappelle quelque chose ? Oui, dans mon post de la semaine dernière, « Fragments de (gran)ville »

Alors, j’ai mieux regardé la pochette…

neelhe-tours-madison-pochettedisque (6)

« My cat Arnold ». Mon chat Arnold.

neelhe-tours-madison-pochettedisque (2)

Disque de Karen Mantler. 1989.

Le problème qui se pose face à cette pochette est simple : qui est le plus dépressif, Arnold ou Karen ? (parce qu’il est évident que la coupe de cheveux la plus ratée est celle de Karen.)

Arnold, le chat de la venelle de Granville ? Possible, après tout… (bien qu’on imagine le chat de la venelle plus gai, moins posé sur un tabouret, plus aventureux, quoi ! mais les chats sont surprenants et peut-être qu’Arnold cache bien son jeu.)

Et Karen ? Elle fait quoi, à part la tronche sur la pochette de son disque ? Eh bien, Karen, comme me l’a appris une rapide recherche Internet (non, je ne la connaissais pas avant) est née en 1966, c’est la fille de Carla Bley (une des figures du free jazz, pianiste, organiste, compositrice) et Michael Mantler (compositeur et trompettiste), et elle est elle-même une musicienne de jazz, joueuse d’harmonica, chanteuse et compositrice (ouf. Quelle famille.)

Quoi d’autre ? Il existe des photos d’elle sur lesquelles elle sourit presque.

neelhe-karenmantler

Elle fait des concerts (normal pour une musicienne).

neelhe-karenmantler (2)

J’ai cherché à écouter… et j’ai découvert un personnage très sympathique, une belle voix, un tempérament… comme le montre cette vidéo où elle chante (très bien) et donne la réplique à une bande de musiciens, et joue (affreusement, mais c’est fait exprès) de l’harmonica, avec un beau sens de l’autodérision…

Image de prévisualisation YouTube

Et les aventures de Karen et Arnold ont eu une suite, puisque :

neelhe-karenmatler

Comme on le voit sur la pochette du disque suivant, « Karen Mantler et son chat Arnold ont la grippe » !

Nouvel extrait, de la chanson-titre (à un moment, je crois qu’on entend un miaulement d’Arnold) :

Image de prévisualisation YouTube

En fait, il semble que ni Karen, ni Arnold ne soient dépressifs. Ils font de la bonne musique, tous les deux (sauf quand ils ont la grippe). La pochette est drôle et décalée. Et Bertrand le disquaire a réussi son coup ! Bien joué !

Pour fêter ça, je crée une nouvelle rubrique : « Pochettes surprises » !

(Photos 1 à 4 de l’auteur ; 5 ; 6 ; 7 )

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).