Posts Tagged ‘cinéma’

La jetée


23 Oct

Au festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, cette année, il y en avait un qui s’appelait « La jetée »…

neelhe-la jetée (2)Une avancée de traverses de bois dans un jardin ayant la forme ovale des fonds de stades, menant à un garde-corps permettant de contempler un champ bien régulier de petits miroirs ronds mêlés à des fleurs et tiges sauvages…

neelhe-la jetée (4)

… les miroirs reflétant le ciel, ou le vide, ou le visiteur, et les tiges s’entremêlant avec grâce et liberté…

neelhe-la jetée (5)

… vision enchanteresse et titre magique : « La jetée », c’est aussi un film de Chris Marker, qui date de 1962 (et que j’ai vu bien après, je vous rassure), qui dure 28 minutes, en noir et blanc, d’une puissance poétique très marquante et dont le sujet principal, traité à travers une histoire bouleversante, est la mémoire.

Et « La jetée », c’est aussi le nom d’un minuscule et adorable bar à Tokyo, où je suis allée l’année dernière, dans le quartier du Golden Gay à Shinjuku. En voici la porte, qui ouvre sur un escalier très raide, menant lui-même à une salle vraiment très petite… Autant vous dire que retrouver une écriture en lettres latines et la bonne tête de M. Chat sur la porte (oui, Chris Marker a aussi fait un film avec M. Chat , la création féline de Thoma Vuille, « Chats perchés ») dans ce petit quartier de l’immense Tokyo était déjà assez merveilleux…

neelhe-la jetée (6)

Le bar tient son nom du film de Chris Marker, et si vous y allez, vous discuterez cinéma avec la délicieuse, très francophile et très cinéphile Tomoyo, la patronne des lieux : pour un compte rendu complet de cette soirée, voir le post de Catherine sur son blog.

Je vous livre juste une photo floue, prise dans le bar, de la reproduction d’une image célèbre du film sur laquelle on voit en arrière-plan les pistes de l’aéroport d’Orly… au-dessus d’une étagère de cassettes – oui, de K7, comme on disait – et de maneki-neko, ces petites statuettes de chat porte-bonheur… (sur l’amour que les Japonais portent à leurs animaux, voir « Des animaux (de compagnie) »).

neelhe-la jetée (7)

Autant vous dire que « La jetée » ouvre toutes sortes de tiroirs dans ma propre mémoire… jardin, cinéma, Japon…

neelhe-la jetée (8)

(photos de l’auteur)

Le Delta


02 Juil

Je repensais à mon post sur la salle de cinéma anglaise si charming et vintage croisée dans le Somerset (voir « All Stars »)… Dans la ville où j’ai grandi, il y avait à l’époque plusieurs cinémas, l’Eden, le Celtic, le Moulin Blanc, et quelques autres, que m’ont permis de voir mes premiers dessins animés, enfant, puis mes premiers « vrais »  films en famille, entre amis, et puis assez vite « mes » films en solo. J’ai des souvenirs précis de la séance au cours de laquelle j’ai vu « Elephant man » de David Lynch, et mes trois premiers Truffaut (qui allaient aussi être ses derniers), au moment de leur sortie, « Le Dernier Métro », « La Femme d’à côté » et « Vivement dimanche » (contraste entre le noir et blanc sombre du film et le soleil éclatant du samedi après-midi d’août, à la sortie de la salle).

Aujourd’hui, plus de Moulin Blanc, plus de Celtic, plus d’Eden, sur l’emplacement duquel avait été ouvert, peu de temps avant que je quitte la ville, le premier « multisalles », le Delta, quatre salles, un truc de fou à l’époque.

Mais le Delta, qui a été longtemps le seul cinéma de la ville, a lui aussi fermé.

neelhe-vieux cinémas

Heureusement pour la vie locale, un « multiplexe » l’a remplacé, qui en plus de ses missions de distribution de junk food (pop-corn et Coca) et de films d’action américains en 3D, programme de temps à autre un film français d' »art et d’essai » qui attire, victoire, quatre  ou cinq spectateurs dans une des salles les plus petites…

Et le Delta est resté depuis lors à l’abandon, avec sa façade rose et ses emplacements d’affiches vides, symbole nostalgique de « La Dernière Séance », la chanson d’Eddy Mitchell, « C’était sa dernière séance, c’était sa dernière séquence, et le rideau sur l’écran est tombé »…

neelhe-vieux cinémas (2)

(Mais le Delta, qui est aussi le nom d’une rue du IXe arrondissement de Paris, et le titre d’une vieille chanson de Julien Clerc -« Comme une rivière en delta »- est un symbole plus vaste et parfois plus heureux que ce cinéma…)

(photos de l’auteur)

All stars


07 Juin

Je ne sais plus dans quel ville du Somerset j’ai vu ce cinéma. Wellington, je crois. J’ai demandé à ce qu’on arrête la voiture pour pouvoir prendre ce vestige en photo. Plus que ce vestige, ce survivant.

neelhe-somerset-cinéma

Ca n’existe plus, des cinémas comme ça, en France, si ? Maintenant, c’est plutôt multiplexes et compagnie, affiches géantes, néons criards, lunettes 3D, achat de son ticket par i-phone et coca en vente libre à des prix prohibitifs. Tandis que là…

neelhe-somerset-cinéma (2)

Le film est récent, notez bien, sorti à Cannes il y a peu  (à moins qu’il ne s’agisse de la version de 1974 avec Robert Redford et Mia Farrow !). Là, pas une affiche, pas une photo, pas un nom d’acteur. Sobre. Anglais, quoi. Ils ont peut-être encore des vieux rouleaux de tickets, qu’on déchire à l’entrée de la salle. Les sièges sont sans doute en velours rouge et l’écran sur une scène, derrière de lourds rideaux qui s’ouvrent lentement dans un bruit de froissement. Vraiment pas sûre qu’il y ait un distributeur de pop-corn dans le hall. Mais vous prendrez bien un peu de brandy, en rentrant chez vous après la séance ?

(photos de l’auteur)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).