Posts Tagged ‘Conciergerie’

Chouettes


06 Mar

Faut que je vous dise un truc : j’aime les chouettes.

Bon, d’accord, j’aime les animaux, en général. Mais de la même manière que j’ai plus d’émotion à croiser dans une rue (au hasard) un cocker roux soyeux et joyeux (forcément joyeux, aurait dit Marguerite Duras) qu’un saint-bernard placide (et bien que je sois consciente qu’un saint-bernard se croise rarement dans les rues de nos villes de plaine), ou à voir dans le ciel virevolter un martinet plutôt que planer péniblement un pigeon, ou à contempler une abeille butinant une fleur plutôt qu’entendre un moustique me vriller les oreilles de son vol crispant (et je n’évoque pas les animaux lointains, éléphants et autres tigres, encore plus rares sous nos latitudes que les saint-bernard)… enfin bref, vous avez l’idée, on aime mieux certains animaux, et parfois on ne sait pas bien pourquoi.

Donc, les chouettes. sans que j’en sache la raison, peuvent me toucher.

Ce que j’ai découvert il y a un an, en mars 2011, en allant visiter l’exposition qui s’appelait « Bêtes Off » à la Conciergerie de Paris, sur l’île de la Cité. C’était un ensemble de travaux d’artistes contemporains sur les animaux, sculptures, photos, vidéos, installations…

Notamment, il y avait cette installation, de Claire Morgan, intitulée « Here is the End of All Things »…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff

Impressionnante composition, suspendue dans les airs… la chouette (c’est une chouette effraie – Catherine, tu confirmeras, hein – ou non)  prise dans des fils aux-mêmes traversant graines et mouches…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (12)

… le tout se reflétant sur un sol noir…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (13)

Pour plus de détails sur cette œuvre, voir cet article de blog.

… Plus loin, vers la fin de l’expo, une vidéo projetée sur le mur de pierres médiévales de la Conciergerie, une œuvre d’Ariane Michel.

Une chouette (chevêche ?) solitaire, veilleuse, perchée sur une branche, face à la ville, la place de la Concorde, à ses lumières, son brouhaha, la nuit.

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (5)

J’ai été étrangement émue…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (11)

… par le calme de l’oiseau, sa patience…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (6)

… son regard, que l’on peut interpréter comme une sorte de surprise un peu résignée et sans fin face au trafic automobile, à l’agitation, au bruit…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (9)

Ce regard, plein, curieux et comme bienveillant, posé sur nous, les humains…

neelhe-paris-conciergerie-betesoff (10)

Oui, les chouettes m’émeuvent. Merci aux artistes de m’avoir permis de le savoir.

(photos de l’auteur)

PS. Comme d’habitude, merci à Catherine pour ses précisions dans son excellent commentaire. Si la première chouette est bien une effraie, la seconde est une hulotte, et non une chevêche…

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).