Posts Tagged ‘Glastonbury’

Vinyl records


21 Juin

Cette semaine, dans la lignée de la catégorie « Pochettes surprises », plutôt que de détailler une pochette de disque de « Madison », le magasin de vinyles de Bertrand à Tours, petit flash-back sur le Somerset trip… entre autres spécialités, les Anglais gardent, plus que nous apparemment, la culture du « disque noir » et j’ai croisé pas mal de disquaires, des vrais (qui vendent des vinyles, quoi !). Petit florilège, et petite balade…

A Taunton, sans doute le magasin le plus grand et le plus beau…

Somerset-disquaires-vinyles (8)

« Blackcat Records »… les disques du chat noir. Avec un nom comme ça, je ne pouvais que tomber sous le charme (bien qu’un chat européen, un bon vieux gouttière, tigré gris, beige, blanc et noir, c’est très bien aussi, même peut-être un poil mieux… « Gouttière Cat  Records » ?…). Avouez que leur logo est bien trouvé, non ?

Somerset-disquaires-vinyles (9)

Et l’intérieur aussi, spacieux, qui offre (comme chez Bertrand) vinyles et cd…

Somerset-disquaires-vinyles

A Brighton, à l’intérieur du marché couvert Saint-quelque chose (le nom m’échappe et je ne le retrouve pas sur le net..!)… des disques dont le vinyle n’est pas banalement noir, mais vert ou rose ou même directement décoré d’une photo… (pour ma part, je possède un exemplaire du « Sergent Pepper » des Beatles au vinyle orange !)

Somerset-disquaires-vinyles (2)

… Des petites échoppes dans les allées…

Somerset-disquaires-vinyles (4)

… Au moins quatre spécialistes des vieux disques, occasions d’époque et réimpressions…

Somerset-disquaires-vinyles (3)

… certaines, presque des stands, mais avec des spécialités (que peuvent contenir ces pochettes de « best sellers » sobres, sans photo…?)…

Somerset-disquaires-vinyles (10)

… et même à Glastonbury, qui est plutôt spécialisé dans les copies de l’épée Excalibur, les encens au patchouli, et les livres sur la symbolique du Graal, on trouve un « Tor Records »…

Somerset-disquaires-vinyles (7)

Vous avez compris, j’aime beaucoup ce côté un peu décalé, un peu vintage, et j’apprécie que nos voisins soient férus de ces vieilles galettes de vinyles gravées de musique…

Au fait, une petite question qu’un de mes camarades de 5e (j’avais 12 ans, hein, mais y a des trucs qui marquent) m’avait posée : combien y a-t-il de sillons dans un 33 tours ? J’avais séché (j’étais jeune !).

… un seul, bien sûr, sinon, le « diamant » (ou le saphir) n’avancerait pas…!

(photos de l’auteur)

La liberté de l’escargot


11 Juin

Lors de mon dernier séjour à Paris début mai (période tendinite !), j’avais fait un saut (en boitillant) au musée de la Poste, pour voir une expo qui s’est révélée être beaucoup plus petite que ce à quoi je m’attendais, elle était installée dans la dernière salle des collections permanentes. Son nom ?

neelhe-stratégie de l'escargot (3)

« La logique de l’escargot »… je vous donne l’idée : l’artiste a écrit des lettres (et surtout en a reçues), pris des photos, enregistré des sons, dans chacun des 20 arrondissements de Paris  – qui est la ville où elle vit, puis elle a agrandi le cercle et a continué cette correspondance dans 20 villes européennes dans lesquelles elle est du coup passée…

neelhe-stratégie de l'escargot (2)

… en suivant cette stratégie de spirale…

neelhe-stratégie de l'escargot (7)

Une vitrine par arrondissement (ou presque) et une vitrine par ville traversée, présentant les lettres reçues et de certains objets trouvés sur place, caractéristiques de la ville en question… belle réalisation, dont on trouve une explication plus complète sur le site de l’artiste Anne Calas. Mais j’en reste à l’escargot et à sa stratégie…

neelhe-stratégie de l'escargot (4)

… développée par les correspondants de l’artiste…

neelhe-stratégie de l'escargot (5)

… de manière souvent pertinente…

neelhe-stratégie de l'escargot (6)

Oui, comment sortir de la logique de l’escargot ?

neelhe-stratégie de l'escargot (8)

Peut-être en ne cherchant pas à la comprendre, justement, et en la retrouvant partout, comme ici, dans le Somerset, plus précisément à Glastonbury (voir « Avalon »), dans le jardin du Chalice Well (du puits du calice… on est bien à l’endroit où certains situent l’emplacement où est caché le saint Graal)…

neelhe-stratégie de l'escargot

… ou en prêtant attention, quand on le croise  dans un jardin, sur la marche d’une terrasse, comme dimanche près de Tours (la photo est assez ratée, mais je ne vais pas vous coller la photo d’un escargot quelconque, on parle bien de celui-là), à ce petit gastéropode, dont j’aime de plus en plus la lenteur, les antennes, la coquille, tous ces symboles d’un voyageur qui n’a besoin de rien d’autre que de lui-même finalement… et donc, sa logique…

neelhe-stratégie de l'escargot (9)

… en spirale – (mais l’escargot, contrairement au dessin de sa coquille, va droit devant lui, non ? )

(photos de l’auteur)

Avalon


29 Mai

A Glastonbury, nous sommes montés sur la colline , le « Tor », qui domine la plaine, et qui est surmontée d’une tour sans toit, la tour Saint-Michel…

neelhe-somerset-glastonbury

La montée entre les prés (et les moutons) est belle…

Mais la vue l’est encore plus… côté village…

neelhe-somerset-glastonbury2

… et côté Summerland Meadows… Ciels immenses et tourmentés, et paysage à perte de vue…

neelhe-somerset-glastonbury3

Ce Tor se dressant au milieu de la plaine marécageuse comme une île, c’est ici qu’on a situé l’île mythique d’Avalon, le lieu où a été amené le roi Arthur après sa dernière bataille, peut-être même là où a été forgée l’épée Excalibur, peut-être là aussi où vivait la fée Morgane…

Bref, on a marché sur des terres légendaires, et sans brume(s)… On ne va pas revenir pareil, c’est sûr : on sera légendaires nous-mêmes…

(photos de l’auteur)

La bande-son s’impose d’elle-même, et je l’écoute pendant que j’écris : « Avalon » de Roxy Music… (je ferai un lien plus tard, pas accès à tout internet depuis l’Angleterre…)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).