Posts Tagged ‘Jackie Gleason’

Le festival


27 Fév

Ce n’est pas une pochette, mais un festival de pochettes, que dis-je, un feu d’artifices de pochettes de 33 tours qu’avait concocté Bertrand, le disquaire de « Madison »… Jugez-en plutôt…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (2)

Approchons-nous…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (3)

Puis détaillons, « étage par étage »…

En haut, deux « noir et blanc » sobres a priori…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (28)

« Sonic Youth », le visage pâle d’une jeune femme au regard lointain, et à l’auréole très angélique…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (4)

Et, à côté, la pochette improbable d’un groupe nommé « Warum Joe »…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (5)

Je vérifie, quand même… oui, leur nom est bien « Warum Joe », « Pourquoi, Joe » en allemand, et je me demande, perplexe devant la vitrine : est-ce une référence au seul slow allemand connu et ravageur : « Sag warum », chanté il y a longtemps par Camillo Felgen ?… une rapide recherche internet m’apprend que Warum Joe est un groupe de la mouvance électro-punk française du début des années 80 (mais il était encore actif en 2000), très loin des « Und ich frage mich : warum, sag warum » chantés de sa voix de crooner  à la fois caverneuse et langoureuse par Camillo.

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (6)

Et l’album, dont le titre est « Le train sifflera, crois-moi » – et là, je sens que je tiens quelque chose avec mes références dépassées : Richard Anthony, non ? – est une compilation…

La photo de la pochette, même avec les reflets, est belle. Sociale. Politique. Solidaire et un peu triste.

neelhe-tours-bandeson-magasinmadison

Au deuxième étage, deux pochettes couleur, très différentes.

A gauche, un hommage à l’Asie…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (33)

Bertrand a-t-il cru à la lecture de mon blog et des posts sur le « Japanese trip » que je maîtrisais le japonais, son système à trois alphabets, sans compter le mandarin classique et le coréen ? Non, malheureusement. Si bien que l’histoire en vignettes (essai de manga ?) racontée sur la pochette est restée assez mystérieuse pour moi. Mais j’ai admiré la prouesse que constitue le fait de dénicher une pochette tout en idéogrammes… même si je ne vois vraiment pas quel type de musique est gravée sur le vinyle… j’espère que ce n’est pas de la musique de resto chinois, ou pire, les premiers essais de la femme du numéro un du parti communiste chinois, vous savez, la chanteuse Pen Liyuan, avec ses uniformes kitsch et ses chants patriotiques…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (16)

A droite de cette pochette asiatique, celle d’un groupe encore inconnu de moi, Chelsea.

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (9)

Là encore, recherche rapide sur internet, et découverte : Chelsea est un groupe de pop-rock français des années 90, il a été créé à Tours dont sont originaires ses quatre membres fondateurs. Il a sorti trois albums, dans la lignée des groupes anglais de la fin des années 80 (Smiths,  Echo and the  Bunnymen…), il a connu plus qu’un succès d’estime, une reconnaissance certaine bien que loin du grand public, et s’est séparé fin des années 90, après avoir assuré des premières parties de groupes prestigieux. Il chantait en anglais et en français. L’album dont la pochette est dans la vitrine est intitulé « Réservé aux clients de l’établissement »… La pochette, justement, revenons-y…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (10)

Ils ont l’air épanoui, non, les quatre membres (c’est le cas de le dire) de cette belle famille (les jeunes garçons surtout) ?  Très 50’s a priori, cette photo balnéaire avec maillots de bains (et bronzage) d’époque…

Comme est certainement 50’s, ou même avant, la dernière pochette en bas à gauche…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (13)

« Music, Martinis, Memories »…

neelhe-tours-bande-son-magasinmadison (14)

… par Jackie Gleason… au début, j’ai cru que c’était le nom de la chanteuse, forcément jazzy qui noyait son chagrin dans l’alcool sur la photo. Mais non : Jackie Gleason était un acteur, compositeur, producteur, scénariste et réalisateur américain, mort en 1987. Il s’agit donc sans doute d’une compilation de ses compositions. Belle photo, belle ambiance, on imagine bien le pianiste à l’arrière jouant un air un peu triste, et un trompettiste qui ne figure pas sur le cliché faisant un solo déchirant… et la femme de la photo, le cœur brisé, attendant sans y croire vraiment le retour d’un sous-Humphrey Bogart de bazar, parti avec une autre…

… Tout ça dans une vitrine, tout ça sur des pochettes de disques… Merci, Bertrand, pour ces mini-voyages et ces découvertes…

(Photos de l’auteur)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).