Posts Tagged ‘jardin zen’

Puis y retourner


15 Déc

Samedi de pré-Noël, les courses dans les magasins, les chansons avec les clochettes dans les haut-parleurs, la foule, la pluie.

Rentrer au calme.

Se souvenir.

 

neelhe-Japon-Kyoto-Tenju-an

 

Soupirer, d’aise.

(Photo de l’auteur)

Pierre-feuille-ciseaux


05 Déc

Vous connaissez tous ce jeu ultra simple et très efficace… il est très populaire au Japon, j’ai assisté à plusieurs parties endiablées – enfin, à la manière japonaise, c’est-à-dire tout de même très calme – dans un wagon de métro, hors heures de pointe, entre un père et ses deux fils… ce jeu, sans doute inventé en Chine, était inconnu en Occident avant les premiers contacts avec l’Asie… mais en Chine et en Corée, ce qu’on appelle « feuille » est nommé « tissu »… le seul pays d’Asie à avoir utilisé la feuille étant le Japon, on pense que c’est par son intermédiaire que ce jeu est arrivé chez nous…

Alors, en hommage à ce legs important, pour qu’on puisse jouer ensemble, quelques clichés de pierre(s) – d’accord, dans un contexte un peu particulier, que j’affectionne -, de rochers, alors, plutôt. Oui, pas très faciles à manier… à moins que l’on utilise les grains de sable pour jouer… (mais non, on joue avec les mains !)

A Kyoto, dans le jardin du Pavillon d’argent…

A Kyoto, toujours, le jardin sec du temple Ryôan-ji…

Le même jardin…

Pour les feuilles, clichés de papiers washi dans un magasin spécialisé de Kyoto…

Magnifiques à la vue et au toucher (on n’a pas le droit de toucher, normalement)…

Et en couleurs, aussi, c’est possible…

Ou en rouleaux…

Quant aux ciseaux (déjà vu sur ce blog, voir l’article « … Pas d’exception« )…

… alors, une partie ?

(Photos de l’auteur)

Le calligraphe et le jardinier


19 Nov

Vous avez compris, je pense : j’ai quelques idées fixes, la calligraphie et les jardins zen en font partie. Ces arts ont bien sûr besoin d’artistes, et qu’ils soient humbles ne change rien à leur maîtrise. Sans eux, et leur regard, et leur patience, et leur talent, pas de calligraphie, pas de jardins zen. Hommages.

Le calligraphe.

Les mains du calligraphe et une des ses oeuvres, offerte à une fidèle du temple Kofuku-in de Nara.

 

Le jardinier-balayeur, hier dans le jardin Ginkaku-ji, le Pavillon d’argent. Tout un art d’attention, de lenteur et de méticulosité.

Quand on mesure le travail accompli…

… tout ce soin apporté à l’éphémère, et à sa beauté…

(Photos de l’auteur)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).