Posts Tagged ‘musée Cernushi’

Bodhisattva


07 Mai

Au musée Cernushi à Paris (voir « Bestiaire chinois »), cette superbe statue de bodhisattva.

neelhe-paris-musée cernushi (2)

On a à peu près l’idée : c’est une sorte de bouddha. Oui, mais c’est flou, comme définition, non ?

Alors, pour être plus précis (infos tirées du site Insecula) : bodhisattva est un terme sanscrit, qui appartient effectivement au domaine religieux du bouddhisme. Il désigne des êtres (sattva) qui ont atteint l’état d’éveil (bodhi) -les veinards-, mais qui refusent d’entrer dans le nirvana pour se réincarner et aider les autres êtres sensibles à progresser eux aussi sur le chemin de l’Éveil. Des gars bien, donc. Qui nous donnent un coup de main, l’air de rien, quand on galère grave. En infusant un peu de modernité dans la traduction, ça pourrait donner quelque chose comme : body, ça’t’va ?

neelhe-paris-musée cernushi

Alors, ma question est simple : ils ont un truc contre une tendinite qui traîne ?

(photo de l’auteur)

Bestiaire chinois


06 Mai

Paris, visite du petit mais ravissant musée Cernushi, dans un hôtel particulier lui-même niché dans une avenue privée donnant directement dans le parc Monceau. Une exposition y présente des dessins et calligraphies de « l’école de Shanghai » (1840-1920) jusqu’en juin, œuvres magnifiques et apaisantes, mais les photos sont interdites, vous devrez donc vous contenter de me croire sur parole, ou d’y aller voir par vous-même.

Le billet d’entrée donne aussi accès aux collections permanentes au premier étage, et là les photos sont autorisées. On voit des pièces magnifiques, et un bestiaire chinois plutôt… riche et varié !

Un ours hilare…

neelhe-paris-musée cernushi (2)

Une  chouette éberluée…

neelhe-paris-musée cernushi (4)

Une pie posée sur un oreiller traditionnel…

neelhe-paris-musée cernushi (6)

Des animaux moins communs, plus fantastiques, mythologiques…

Un chien pas sympa-sympa, on plaint le facteur qui travaille dans le coin…

neelhe-paris-musée cernushi

Un phénix magnifique et aussi léger que l’air…

neelhe-paris-musée cernushi (5)

Et une bestiole indéfinie, juché sur le couvercle d’une sorte de jarre en bois,  mi-cerf (pour les cornes)-mi-Vanessa Paradis (pour les dents du bonheur), dont j’avoue m’être entichée le temps de la visite… il y a quelque chose d’un peu nostalgique dans son regard, non ? une sorte d’interrogation métaphysique qui ne trouve pas sa réponse… et ce sourire  un peu contrit (un détartrage, peut-être ?)… irrésistible.

neelhe-paris-musée cernushi (8)

Et cette pièce formidable, un vase You en forme de félin dit « la Tigresse », qui date du XIe siècle avant notre ère… d’une richesse de décor incroyable, il faudrait photographier chaque détail de chaque côté… On ne sait pas très bien si la tigresse en question s’apprête à dévorer l’homme qu’elle tient sous sa gueule ou si elle le protège…

neelhe-paris-musée cernushi (7)

Bon, et les hommes, justement, que font-ils, eux, au milieu de ce bestiaire riche, parfois un peu effrayant… ? Eh bien, comme souvent, ils font des acrobaties…

neelhe-paris-musée cernushi (3)

Et parfois, c’est ce qu’il y a de mieux à faire, pirouettes, acrobaties, voltiges. Échapper un peu à la pesanteur (et à la tendinite) !

(photos de l’auteur)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).