Posts Tagged ‘neige’

Frimas V, presque noir et blanc


21 Jan

Derniers clichés de ces frimas récents, dimanche matin, plans plus larges, deux en ville, la végétation court le long du haut des murs des jardins…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (2)

Et une cheminée dépasse, dans une symétrie-illusion d’optique….

neelhe-tours-neige-janvier2013 (3)

Et deux sur les rives de la Loire, les branches entremêlées du gros figuier sous le « pont de fil »…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (12)

Et les frondaisons imbriquées, poudrées de blanc, elles aussi, des arbres près du « pont de pierre »…

neelhe-tours-neige-janvier2013

La neige a fondu aujourd’hui, ce qui soulage les marcheurs (mais pas forcément les promeneurs, plus rêveurs), les automobilistes, les oiseaux, les travailleurs du dehors, entre autres. Mais avouez : c’est photogénique, ce (presque) noir et blanc…

(Photos de l’auteur)

(bande-son :  Suzanne Vega : « Tom’s Diner » et « Solitude Standing »)

Frimas IV, en direct cette fois


20 Jan

Comment résister à la tentation de vous poster un « Frimas IV », alors que le sol et les toits sont encore recouverts d’une belle couche de neige, tombée cette nuit et ce matin…

Distinguer les fleurs, les baies, les feuilles, qui soutiennent un, deux, parfois  dix ou même mille flocons de neige…

Les jaunes…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (5)

… les rouges…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (20)

… les  roses…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (11)

… ou les fleurs blanches, directement faites de flocons…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (22)

… sur fond d’eau sombre de Loire…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (23)

… de ciel blanc avec branches enchevêtrées…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (17)

… ou de ciel blanc vide…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (13)

Et pour finir, le plus nu des brins d’herbe dans le plus nu des décors…

neelhe-tours-neige-janvier2013 (8)

Et, ce matin, sur les quais, dans le froid et le vent, des oiseaux chantaient…

Alors, bande-son : Dominique A., « Le courage des oiseaux »  » (« Si seulement nous avions le courage des oiseaux/Qui chantent dans le vent glacé… ») (spécial dédicace à Catherine, pour les oiseaux et le chanteur)

(Photos de l’auteur)

Frimas III, zooms et plans larges


19 Jan

… Quelques photos du troisième jour de froid de février dernier. On ne s’intéresse plus à ce qui est suspendu le long des brins des herbes des rives, mais aux minuscules amas à leurs pieds.

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (10)

Vous avez vu celui en bas à droite, on dirait la tête d’un animal, gueule ouverte, avec les oreilles fines et l’œil fermé en tiges.

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (5)

Et d’autres, comme des petites irruptions volcaniques…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (9)

Et il y avait toujours les sculptures de glace…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (2)

Certaines déjà photographiées le premier jour, dans le gris, et au début du processus (voir Frimas, photo 3).

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (3)

Changement d’échelle : ce troisième jour, la Loire charriait des blocs de glace, et ses rives étaient bien enserrées de gel. Elle disparaissait presque par endroits sous une couche plus ou moins épaisse, fixe et un peu plus loin mouvante.

neelhe-tours-neige-hiver2012 (2)

Vous savez ce qui était le plus impressionnant ?

neelhe-tours-neige-hiver2012 (3)

Le bruit…

neelhe-tours-neige2-hiver2012

Le bruit des plaques de glace entraînées par le courant, ce chuintement permanent lorsqu’elles frôlaient la berge, ou se frôlaient les unes les autres… un bruit incessant, doux, mais puissant. Un peu celui que feraient des skis lorsqu’ils glissent sur de la neige un peu gelée, lentement et régulièrement. Le bruit du courant lui-même en fait, qu’on n’entend pas à ces endroits lorsqu’il n’entraîne que de l’eau lisse.  Le bruit de l’hiver.

(Photos de l’auteur)

Frimas II, détails


18 Jan

Quelques flocons , clairsemés, ce matin sur les vieux toits d’ardoises que je vois de ma fenêtre. Comme promis, je vous livre donc les photos prises le deuxième jour de la période de froid de février dernier. Jour de grand soleil et de ciel bleu pur, les bords de Loire avaient déjà bien commencé à geler, et la végétation, les minuscules brindilles auxquelles on ne prête guère attention, en s’unissant à des parcelles, parfois même des gouttes, de givre, de glace, prenaient des allures de chefs-d’œuvre.

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (16)

Pureté des couleurs aux dégradés subtils, même l’ombre portée participe à l’équilibre…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (15)

Finesse des minuscules brins qui ploient sous le poids léger de la neige  et de la glace, et avant elles, sans doute, du vent…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (14)

Certaines touffes de brindilles sont plus ébouriffées que d’autres… ici, en plus, des bulles prisonnières de la glace au sol…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (11)

Des plaques de glace toutes fines se retrouvent comme suspendues, flottant au-dessus du sol…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (12)

Comment rendre compte et retenir toute cette délicatesse… (ici, s’ajoutent les reflets des roseaux dans l’eau…)

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (6)

…  cette finesse…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (7)

… toute cette beauté, gracieuse et fragile…

neelhe-tours-neige2-hiver2012 (8)

… Dans ces cas-là, souvent, j’ai mon appareil-photo. Heureusement…

… car The camera is an instrument that teaches people how to see without a camera. Dorothea Lange (« L’appareil-photo est un appareil qui apprend aux gens à voir sans appareil-photo »)

(Photos de l’auteur)

Bande-son : Kate Bush, l’album « Hounds of love », et son dernier, « 50 Words for Snow ».

Frimas


17 Jan

C’est parti, comme tous les ans : « l’offensive de l’hiver ». On râle, on s’emmitoufle, on s’écharpe, on se gantise, on se bonnetise, on pense à la note de chauffage, on souffle en montant les bûches de la cave, on ajoute une deuxième couette sur le lit, on dort avec des chaussettes.

En février dernier, remember, il faisait déjà (!)  froid, il avait neigé, pas mal, la Loire se refroidissait elle aussi. J’étais sur ses rives. C’était beau…

Comme ces flocons, mi-neige, mi-glace, restés prisonniers au bout des branches de ce saule, à  la lisière de l’eau, comme les éléments d’un mobile naturel…

neelhe-tours-neige2012 (3)

Délicat, parfois,

neelhe-tours-neige2012 (4)

Graphique, souvent…

neelhe-tours-neige2012 (5)

Comme un rappel de la fragilité des choses et de leur courage…

neelhe-tours-neige2012 (7)

Et de la grâce de la nature, même en dessous de zéro…

neelhe-tours-neige2012

Ce jour-là, il faisait gris ; les jours suivants, il s’est mis à faire un soleil radieux, un ciel bleu clair magnifique, et le thermomètre continuait à descendre, ça caillait sec. S’il neige demain là où je suis, comme nous l’annoncent nos prévisionnistes, je vous montrerai mes clichés des jours de soleil et de neige, bleus et blancs, promis. En attendant, couvrez-vous bien.

(Photos de l’auteur)

Bande-son : Étienne Daho : « Quatre hivers » (« Déjà quatre hivers/à ne savoir que faire »); les Valentins, « Février » (« L’hiver était las/De m’entendre claquer des doigts/Des cieux bleus de froid/Qui s’étendent jusqu’où l’on voit/Mais février m’a fait vriller »); Jean-Louis Murat « Margaux » (« Le givre brille à ma fenêtre/tu es loin/Ô Margaux ») et « Le Troupeau » (« D’avoir mené les chevaux/D’avoir traversé les glaces/Pour me bâtir un troupeau/N’apaise pas mon angoisse »).

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).