Posts Tagged ‘tendinite’

Bodhisattva


07 Mai

Au musée Cernushi à Paris (voir « Bestiaire chinois »), cette superbe statue de bodhisattva.

neelhe-paris-musée cernushi (2)

On a à peu près l’idée : c’est une sorte de bouddha. Oui, mais c’est flou, comme définition, non ?

Alors, pour être plus précis (infos tirées du site Insecula) : bodhisattva est un terme sanscrit, qui appartient effectivement au domaine religieux du bouddhisme. Il désigne des êtres (sattva) qui ont atteint l’état d’éveil (bodhi) -les veinards-, mais qui refusent d’entrer dans le nirvana pour se réincarner et aider les autres êtres sensibles à progresser eux aussi sur le chemin de l’Éveil. Des gars bien, donc. Qui nous donnent un coup de main, l’air de rien, quand on galère grave. En infusant un peu de modernité dans la traduction, ça pourrait donner quelque chose comme : body, ça’t’va ?

neelhe-paris-musée cernushi

Alors, ma question est simple : ils ont un truc contre une tendinite qui traîne ?

(photo de l’auteur)

Tendinite (et sols japonais)


26 Avr

Tendinite : « affection douloureuse du tendon correspondant a une histopathologie spécifique qui met en jeu un mécanisme inflammatoire » (Wikipédia).

Vous voyez le truc. Pas grave, mais ça fait mal. Et vous savez où je me la suis faite, cette charmante tendinite ?

neelhe-pied-tendinite 010

Ben ouais, au pied. Plus précisément au gros orteil gauche. Vraiment pas pratique pour marcher. Alors, je ne marche pas beaucoup. Du coup, je bous (du verbe : « bouillir »), mais en douceur, je suis comme l’eau pour le thé, je frémis… Je lis, un peu. Je pense. Je me souviens.

neelhe-japon-nara

Japon, novembre dernier (ci-dessus, Nara. Voir la catégorie « Japan trip »).

Et en y repensant, quelque chose m’est revenu. Le souvenir d’une stèle sur le chemin de la philosophie à Kyoto. J’ai cherché dans mes photos. Vous allez comprendre.

neelhe-japon-kyoto (4)

Il se passe un truc, avec le gros orteil gauche, là, non ? Je ne comprends pas tout, mais ça ressemble à une flamme, ce qui est dessiné dessus, et on dirait qu’il souffle de l’air… chaud ?… (à comparer avec les schémas de réflexologie plantaire ?)

Et puis, à marcher et surtout à boiter, sur nos bitumes, sur nos pavés, sur nos sols durs, je me mets à repenser à la douceur de la paille des tatamis, à sa souplesse, à ces sensations comment dire ?… tendres, sous la voute plantaire.

neelhe-japon-kyoto

… Et aux planchers des temples, dont le bois des terrasses est parfois doucement chauffé par le soleil, et qu’on sent à travers la chaussette, puisqu’il faut se déchausser pour les visiter. (c’est sans doute à cause de ces habitudes de « déchaussage »  et de marche pieds nus que j’ai ces souvenirs précis de sensations « pédestres »…ici, Kyoto, temple Tenju-an…)

neelhe-japon-kyoto (2)

Et quand ils ne sont pas en bois, les sols des temples sont dallés, en pierre douce, usée…

neelhe-japon-kyoto (5)

Et les chemins doivent être solides, ils sont donc aussi en pierres, elles aussi usées, mais de manière moins égale – mais toujours aussi harmonieuse… à Kyoto, dans le jardin du Pavillon d’argent, le Ginkaku-ji…

neelhe-japon-kyoto (3)

Je crois que mes pieds veulent retourner au Japon. Eux, et le reste de mon corps. Ce voyage était aussi l’apprentissage d’une sensorialité différente, ou du moins l’apprentissage d’une attention différente à la sensorialité. (Je vais donc poursuivre en restant à l’écoute de… mon orteil gauche !)

(photos de l’auteur)

Neelhe.fr

Exercices d'attention. Deux posts par semaine (si les dieux sont favorables).